Démission du président de la MJC

dimanche 14 mars 2021
par  BC

Bonjour,
- J’ai décidé d’arrêter la présidence de la MJC. Cette décision prendra effet le 18 mars 2021 au soir. Elle fait suite à une usure de fait, je devais arrêter en novembre 2020 et le deuxième confinement a bloqué ce départ. Mais aussi à des difficultés ponctuelles que je n’ai ni la patience, ni l’envie de surmonter. Mon départ de la présidence devrait les résoudre. D’ailleurs, ces difficultés n’engagent pas le fonctionnement quotidien de la MJC.

- Je suis revenu à la présidence de la MJC il y a un peu plus de six ans. Six ans pendant lesquels les nombreux bénévoles et les salariés de la MJC ont travaillé à la vie et au développement de cette maison commune, ont continué le travail de nos prédécesseurs. Six ans fait de petits bonheurs et de déceptions, de pertes et de gains, d’échecs et de belles réalisations. Une présidence commencée avec la perte des centres de loisirs et qui se termine avec la création de l’Espace de Vie Sociale. Tout un symbole.
- Aujourd’hui, la maison va bien. Les finances sont saines, la gestion est rigoureuse, les rapports avec les collectivités territoriales sont bons, les activités diversifiées et de qualité, les salariés bien en place et les bénévoles actifs.
- Nous avons eu quelques déboires, comme, faire face à la perte des centres de loisirs, que la MJC avait créé, sous des prétextes sans consistance. A noter que, contraint d’aller devant le tribunal administratif sur cette question, nous avons gagné et la communauté de communes a été contrainte de nous rembourser l’argent indûment prélevé.
- Et nous avons eu beaucoup d’avancées, dans les activités, dans les animations, dans la communication. En deux ans nous avons réussi, par à un gros travail, à mettre en place un Espace de Vie Sociale qui prendra tout son importance dès que la pandémie le permettra. Bravo aux bénévoles qui se sont investis et ont monté un projet conséquent.
- Un regret, en six ans, je n’ai pas réussi à convaincre la mairie de l’importance de la réfection du rez de chaussée de la MJC, locaux jamais refait au moins depuis vingt cinq ans.
- Le départ d’un président est toujours un moment charnière. D’abord, ce sont deux bras qui s’en vont. Ensuite, même si il y a partage des responsabilités, des délégations, des décisions, le président reste un personnage central dans une association, par définition si je puis dire.
- Cette maison , âgée maintenant de 55 ans, a besoin de vous. Il faut donc renforcer l’équipe. Si vous souhaitez des informations, n’hésitez pas à contacter un bénévole de votre connaissance ou à défaut, le directeur. Vous pouvez dès maintenant nous rejoindre, renforcer le Conseil d’Administration, apporter vos savoirs, vos envies, vos idées, vous engager. Les statuts ont prévus cette situation.
- En regardant devant, il y a plein de projets dans les cartons. Il serait dommage qu’ils y restent. Il serait dommage que la MJC souffre de l’absence de relève. La MJC compte sur vous.


Commentaires