Potager et jardinier sous le regard pointu de la paresse... une conférence passionnante !

vendredi 30 octobre 2020
par  BC

Près de 80 personnes étaient présentes samedi 24 à la salle Tom Morel, pour 3 heures de conférence débat !. Et ce n’était pas fini...mais il a fallu clore, fin de partie à 20h00, pour que tous puissent respecter le couvre feu.
Les mesures sanitaires, notamment le nettoyage systématique du micro baladeur, n’ont pas été pénalisantes et la conférence s’est déroulée dans une atmosphère studieuse, mais décontractée.
A l’image, ci dessous, du conférencier répondant aux questions lors de l’échange avec la salle.
Carbonifère, dinosaure, algue, bactérie, ...
Dégradation des sols, reconstruction, agradation des sols...
Azote, argile, phosphore, eau, potassium, soleil,...
Motoculteur, grelinette, carré potager, culture sur butte, compost...
Glyphosate, bouillie bordelaise, roténone, .... culture bio...
Carabe, orvet, limace, rat taupier, vers de terre, champignons,..

...
Pas de dogme, d’église, ni de gourou, pas de recettes miraculeuses,
Tout est passé au regard acéré d’une paresse respectueuse du vivant, de la dynamique du vivant.
Le vivant, qui a la faculté, dans le potager, de réagir au climat, à la qualité du sol, au temps qu’il fait et au temps qui passe, et surtout... au jardinier !

Retrouver Didier
- Dans ses livres
- Sur ses vidéos

Une salle attentive ...

Un conférencier en mode paresseux
Mais les neurones et le discours étaient loin d’être au repos !

L’article du Dauphiné du 26 octobre


Commentaires