L’arbre à poèmes en ligne

jeudi 16 avril 2020
par  BC
popularité : 18%

Alors, comme nous ne pouvons aller fleurir l’arbre à poèmes
Nous vous proposons de l’enrichir, ici, sur le site.
Utilisez la fonction commentaire, en bas de l’article
Ne saisissez pas des poèmes trop longs (< 12 vers /lignes.) afin qu’il y ait de la place pour tous
A vos plumes...

Un arbre à poèmes dans la MJC. !
En partenariat avec la bibliothèque...ou se sont égarées quelques branches.
Alors, n’hésitez pas,
Venez déposer vos fruits poétiques sur cet arbre nu d’hiver, venir l’enrichir de votre imagination printanière
Des poèmes que vous appréciez
Des poèmes que vous avez écrits
Des poèmes...
Au hasard, ils seront peut être lu le 4 avril
Au cours de l’apéro poésie.
Nous vous attendons.
JPEG - 49 ko


Commentaires

Logo de Jacques JOS
L’arbre à poèmes en ligne
mardi 9 juin 2020 à 12h25 - par  Jacques JOS

s noirs ou blancs
Noir ou blanc
Ou d’une autre couleur
Etranger ou frère ou sœur
Petit ou grand
Trop maigre ou trop gros
Fragile ou costaud
Faible ou puissant
Semblable ou différent
Pour tous la même loi
Pour tous les mêmes droits.
Qu’importe les apparences
Découvrons nos différences.
A chacun sa place et son rôle.
Tu marches alors qu’elle vole,
Il rampe et moi je nage,
Chacun parle son langage.
Au-delà de notre aspect
On se doit tous le respect.
Pour tous la même loi
Pour tous les mêmes droits.
On n’est pas ressemblants
Mais le plus important,
Chacun à sa manière
Sur notre vieille terre
Toi ou moi ou elle ou lui
On nait, on meurt, on vit
On souffre, on pleure, on rit
On aime, on donne la vie.
Pour tous la même loi
Pour tous les mêmes droits.
Tu es jeune ou tu es vieux
Aux yeux noirs ou verts ou bleus
Ne te crois pas supérieur
Ça ne te rend pas meilleur
Peuple élu, race supérieure
N’y crois pas, ce n’est qu’un leurre.
Sur la paille, ou dans la soie
Escarpins ou sabots de bois
Pour tous la même loi
Pour tous les mêmes droits.
Et les mêmes devoirs
C’est mon plus fol espoir

Logo de BC
Printemps
mardi 26 mai 2020 à 18h39 - par  BC

Ondes et vent et champs verdoyants
Vagues de printemps
Instants de mai
Narbè (Haîku Fù)

Logo de Linus
Confiance
lundi 25 mai 2020 à 07h48 - par  Linus

On ne peut pas faire confiance

A la tisane qui infuse,
A des arômes qui diffusent,
Notre grande part d’insignifiance.
Mais on peut bien faire confiance
A l’eau de vie des Abruzzes,
A la Grappa comme une intruse,
Chauffant le coeur en bienveillance.
C’est la mésange, en toute confiance
Qui par son chant comme une muse
A fait de moi, si je ne m’abuse
Un alambic d’insouciance.

Logo de violaine
L’arbre à poèmes en ligne
mercredi 20 mai 2020 à 13h22 - par  violaine

Recette pour faire un poème

Prenez d’abord une page blanche
et une plume, légère ou grave,
selon votre envie du moment.
Installez-vous douillettement,
pour accueillir les ingrédients
qui s’imposent à vous sur l’instant.

Commencez par éplucher
les mots moissonnés avec soin
lors de rencontres et lectures,
émincez-les très finement.
Faites-les revenir longuement
dans une peu d’aurore boréale
ou une goutte de soleil couchant
jusqu’à ce qu’ils en soient dorés.
Ajoutez une tasse et demie
de souvenirs, l’amertume des uns
révèlera les arômes des autres.
Laissez mitonner longuement
jusqu’à obtention d’un mélange
proche de vos expériences vécues.
Salez de quelques larmes,
relevez d’une pincée de rêves.

Soignez la présentation du plat
en le saupoudrant joliment
d’un bon zeste de sentiments.
Et pour une bonne dégustation,
laissez parler chacun de vos sens.

Logo de Jacques JOS
mardi 9 juin 2020 à 12h31 - par  Jacques JOS

délicieuse cette recette !

Logo de Linus
Déconfiné
samedi 16 mai 2020 à 12h10 - par  Linus

In finé,
sous la pluie,
Je reste confiné !

Logo de Agnes Prato
Les mots qui vont surgir...
samedi 9 mai 2020 à 14h29 - par  Agnes Prato

Les mots qui vont surgir
Savent de nous des choses
Que nous ignorons d’eux.
.
René Char

Logo de Agnes Prato
samedi 9 mai 2020 à 16h38 - par  BC

J’ai lu, comme un amateur, un poème de René Char, Les Inventeurs, ici :
http://www.mjcfilliere.net/spip/spip.php?article1188

Logo de Agnes Prato
Brève invitée
jeudi 7 mai 2020 à 06h46 - par  Agnes Prato

A ma fille
.
Ma lande mon enfant ma bruyère
Ma réelle mon flocon mon genêt,
Je te regarde demain t’emporte
Où je ne saurais aller.
.
Ma bleue mon avril ma filante
Ma vie s’éloigne à reculons,
A toi les oiseaux et la lampe
A toi les torches et le vent.
.
Mon cygne mon amande ma vermeille
A toi l’impossible que j’aimais
A toi la vie, sel et soleil,
A toi, brève invitée.
.
Andrée Chedid

Logo de BC
Tulipe Noire
mardi 5 mai 2020 à 17h12 - par  BC

Voici venu le temps
de la Tulipe Noire.
Toute la ville saigne.
On détruit les quartiers.
Je n’ai pu retrouver
les rues de mon enfance.
On a coupé les fils
du plus lointain passé.
Les souvenirs végètent.
Il me semble partout
être un corps étranger.
Mon passeport intime
est périmé. On vit
comme en sursis. On a
dans nos yeux fatigués
comme des mouches d’or.
On vit dans le confort,
mais le cœur désolé
n’a pas une fontaine
pour se désaltérer.
Dans sa propre maison
on se sent exilé.

Georges Haldas, les poèmes de la Tulipe Noire

Logo de Linus
65 ans ! et si ?
lundi 4 mai 2020 à 21h38 - par  Linus

Si les mots de Sade
Explorent
Les limites de l’âme,

Si les rêves du chat
Implorent
Les souris qui sourient,

Si les gouttes de pluie
colorent
Les senteurs de la nuit,

Il m’aura fallu soixante cinq mille ans,
à quelques siècles près,
pour fuir, dit le poète,
« Comme une femme à la fin lasse échappe aux bras nus qui l’enlacent »

Logo de Jean SOUSSEAU
Maussades maux de Sade
dimanche 3 mai 2020 à 08h07 - par  Jean SOUSSEAU

Maux de Sade
Soleil trop fade
J’étais en rade
Merci la pluie
Je revis...
...et voisty pas
que j’vois d’vant moi
une souris, et incroyable :
elle me sourit !

Décaféiné
mais pas déconfiné
j’suis déconfit
merci la pluie...
et la souris...

Logo de Linus
Quel drôle de sujet...
jeudi 30 avril 2020 à 14h19 - par  Linus

Quel drôle de sujet que le rien, le vide,
Le blanc du clavier,
Qui est encore moins que pas grand chose
Tout en étant réalité.
J’ose,
Lucide,
La confiance, la reconnaissance,
La capacité à œuvrer ensemble dans le même sens,
Le soutien, l’enrichissement par la différence,
Et si,
Le champ des possibles est limité par les barbelés du probable
La vie
arrache à l’atome infini un présent invraisemblable

Logo de Valentine Mu
jeudi 30 avril 2020 à 14h35 - par  Valentine Mu

J’adore ! Le confinement aux confins des mondes...

Logo de BC
La piété ce n’est point... suivi de... En prolongeant ta vie
mercredi 29 avril 2020 à 08h18 - par  BC

...
La piété ce n’est point se recouvrir d’un voile,
Tourné vers une pierre ou courant les autels,
Ni se mettre à genoux, ni s’allonger par terre,
Mains tendues ; ce n’est pas inonder les autels
Du sang des animaux, ni faire vœux sur vœux :
C’est pouvoir, l’âme en paix, contempler toutes choses
...
Lucrèce (1er siècle av JC) : De rerum natura, V, v. 1198-1203
 

En prolongeant ta vie tu ne retranches rien
A l’infini du temps que durera ta mort.
Tu n’en peux rien ôter, rien soustraire au néant.
Vivrais-tu plus longtemps, vivrais-tu plusieurs siècles,
Tu n’en mourrais pas moins d’une mort éternelle.
Le néant dure autant, que la vie ait pris fin
A l’aube de ce jour ou depuis des années
....
Lucrèce (1er siècle av JC) : De rerum natura, III, v. 1076 et suivants.

Logo de Valentine Mu
Auteur inconnu. Transmis par Christophe.
mardi 28 avril 2020 à 15h47 - par  Valentine Mu

Les voleurs m’ont tout pris,
Sauf la lune,
Qui était à ma fenêtre.

Logo de Valentine Mu
lundi 1er juin 2020 à 06h57 - par  BC

Haïku attribué à Taigu Ryōkan, 1758-1831

Mais aussi, par exemple
Dans la hutte au toit de chaume
jambes étendues
je prends plaisir
au chant des grenouilles
de la petite rizière de montagne

草の庵に
足さしのべて
小山田の
蛙の聲を
聞くが楽しさ

Logo de Valentine Mu
de Lorand Gaspar
mardi 28 avril 2020 à 13h12 - par  Valentine Mu

Chaque matin d’un bond
le soleil prend pied dans mon visage.
Je m’empare de cette brûlure comme d’un gouvernail.

Logo de Valentine Mu
de Eugène Guillevic
mardi 28 avril 2020 à 12h45 - par  Valentine Mu

La feuille
Amie du silence
Laisse le vent
Parler pour elle.

Logo de BC
L’arbre à poèmes en ligne
vendredi 24 avril 2020 à 10h10 - par  BC

Que vas tu devenir ?
Vas tu laisser, vieillard saccadé, accuser la part de ton démon,
ou vas tu te simplifier,
comme fait l’âge à quelques uns,
les polissant, les usant,
et triant en eux,
séparant le provisoire, le cassant, l’aigu,
gardant le fond, la première forme, l’élémentaire,
comme nous faisons de nos souvenirs
J. Chessex

Logo de Valentine Mu
L’arbre à poèmes en ligne
jeudi 23 avril 2020 à 18h26 - par  Valentine Mu

Période aux saveurs de solitude,
fragments égarés d’habitudes,
Invente d’autres sollicitudes.

Période aux accents solidaires
qui s’offrent à rebours, à l’envers,
D’autres regards sur la Terre.

Période qui s’enlise en routines,
Est-ce qu’un regard contamine ?
Quels sont les rêves qui nous animent ?

Période entre deux ères,
Place à l’imaginaire
Nous respirons tous le même air.

Période
et les fleurs continuent à pousser
les bourdons lourds à voleter
les grillons à intriguer.

Logo de Elek
L’arbre à poèmes en ligne
jeudi 23 avril 2020 à 11h56 - par  Elek

Des nuages dans le ciel.
Cloués au sol, les avions
réduisent la pollution.

Logo de Jean SOUSSEAU
La vie file
mercredi 22 avril 2020 à 09h07 - par  Jean SOUSSEAU

La vie file, la vie file, la vie ne tient qu’à un fil
Fil de lumière ou fil de lin
A la fois sûr et incertain
A la seconde où tu es né...

http://www.mjcfilliere.net/spip/spip.php?article1195

Logo de BC
Essayer ?
mardi 21 avril 2020 à 11h19 - par  BC

Où nul.
Essayer encore.
Rater encore.
Rater mieux encore.
Ou mieux plus mal.
Rater plus mal encore.
Encore plus mal encore.

Samuel Beckett

Logo de BC
Le chant du vent
mardi 21 avril 2020 à 09h09 - par  BC

Friselis sur l’onde,
murmures dans les frondes,
le vent se lève.

Moutons rassemblés
dans le ciel pommelé,
le vent s’élève.

Sable tourbillonnant
tuiles virevoltant,
le vent s’enlève.

Babil ou rugissement,
qui saura me dire
d’où vient le chant du vent ?

Violaine

Logo de Jean SOUSSEAU
A mes amours...
mardi 21 avril 2020 à 07h39 - par  Jean SOUSSEAU

En ces temps coronés,
Confinés, incertains
Je renoue, un à un
Les fils de mes amours anciennes…

…bien certain qu’ils feront
quoiqu’il advienne
Un habit éternel
Aux couleurs arc en ciel

Logo de Marianne Légier-Bernex
L’arbre à poèmes en ligne
lundi 20 avril 2020 à 16h29 - par  Marianne Légier-Bernex

Brouillard, matin sublime
Arbres et silence
Je marche seule avec moi
(Maïon)

Logo de Claire
L’arbre à poèmes en ligne
dimanche 19 avril 2020 à 18h25 - par  Claire

Chut ! Si nous faisons du bruit
le temps va recommencer.

Paul Claudel, extrait de Cent phrases pour éventails.

Logo de MimiduBdF
Baudelaire
dimanche 19 avril 2020 à 14h05 - par  MimiduBdF

Blanches et noires
Les tortues ont des tiroirs
Pour ranger leurs encensoirs
Et aussi les tire-bouchons

Blanches et noires
Les tortues ont des miroirs
Que l’on mange pour se voir
(que l’on mange pour savoir ?)

==============
Ce texte s’appelle Baudelaire mais il n’est que de moi et moi seule, et encore ! sais pourquoi il s’appelle ainsi :-)

Logo de Vez Gérard
L’arbre à poèmes en ligne
samedi 18 avril 2020 à 21h39 - par  Vez Gérard

Mon éphéméride,
N’a pas de ride.
Toujours présent.
Inlassablement renaissant.

Gérard vez

Logo de Vez Gérard
L’arbre à poèmes en ligne
samedi 18 avril 2020 à 21h25 - par  Vez Gérard

Pensées d’août

La nuit transpire,
Aucun souffle ne vient rafraîchir,
Mon atmosphère, pire !
Seul, accablé de chaleur,
Qu’en d’autres instants, la moiteur,
Eu comblé mon bonheur,
Je ne trouve l’apaisement du dormeur.

Et dans la nuit qui glisse,
Je pense à Narcisse,
Qui d’un lac fit son miroir.
Moi c’est dans ton regard,
Que je m’admire.
Au risque d’y périr.
Au risque d’y grandir !

Désir.

Gérard vez

Logo de Claire
L’arbre à poèmes en ligne
samedi 18 avril 2020 à 15h46 - par  Claire

"une voiture rapide dans la nuit noire, quatre chevaux lancés sur des routes invisibles....voilà ma conception du bonheur"
Henry James dans Portrait de femme

Logo de Linus
L’arbre à poèmes en ligne
vendredi 17 avril 2020 à 21h19 - par  Linus

Coronavirus, ambiance grise,
Ciel sans avion, bleu comme jamais,
Distances, masques, ambiance sombre
Mètres, kilomètres, lumineux de lenteur
Ephad, morgues, ambiance noire,
Brises, trilles, blanc de silence,
Ces temps sont étranges,
Quelle gueule d’atmosphère ?
Saurons nous défaire le mystère
De nos lâchetés qui démangent.

Logo de Linus
L’arbre à poèmes en ligne
vendredi 17 avril 2020 à 12h46 - par  Linus

Et il n’en finit pas ce confinement
Mais aussi quel abruti
Je suis
Pause cigarette pour tout ce temps,
Confiné, oui
Et un vrai con fini
Alors, ferme les yeux,
Danse, danse,
Sensuelle petite fumée bleue,
Danse, danse,
Suave nicotine, ma copine,
Danse, danse,
Mon remède, ma chloroquine,
Danse sac à vin
Danse avec le poète, avec Jacques Higelin.
« Je suis amoureux d’une cigarette
Sans elle, j’ai l’air d’un poussin cherchant son omelette.
Eh Suzon si t’reste un peu d’pognon
Ramène-moi donc un paquet d’blond…
. »

Logo de Linus
L’arbre à poèmes en ligne
jeudi 16 avril 2020 à 15h30 - par  Linus

C’est le temps des cerisiers en fleurs à Thorens.

Sous les fleurs de cerisier
Grouille et fourmille
L’humanité.
Kobayashi Issa ( 1763-1828 )

Logo de BC
L’arbre à poèmes en ligne
jeudi 16 avril 2020 à 10h09 - par  BC

Le jardin en avril :

L’oiseau lance au ciel
ses trilles, le cerisier
ses branches en gloire.

Transmis par Violaine

Logo de BC
L’arbre à poèmes en ligne
jeudi 16 avril 2020 à 10h08 - par  BC

Le jardin en mars :

Frisson de violettes
sous le frais soleil drapées,
le printemps chemine.

Transmis par Violaine

Logo de Domino
L’arbre à poèmes en ligne
mardi 14 avril 2020 à 13h16 - par  Domino

"Plénitude"

Faire le vide en soi -
Puis laisser le bien-être
Envahir notre esprit.

Plus d’envie d’ailleurs,
Plus de passé ou futur,
Ici et maintenant !

Profiter de l’instant
Pendant des heures
Le temps du bonheur.

[Stéphen Moysan]

Logo de Valentine Mu
L’arbre à poèmes en ligne
lundi 13 avril 2020 à 19h22 - par  Valentine Mu

Au couchant décoloré
les oiseaux se racontent leur journée.
Le crépuscule
point de bascule.
Une étoile dans le ciel
les chauve-souris se réveillent.

Logo de noguer m
Voyage en train
dimanche 12 avril 2020 à 06h10 - par  noguer m

Comment rester sans cœur devant une telle splendeur ? Une émotion enfouie tout à coup rejaillit.
Des souvenirs d’enfants ou d’il y a 100 ans.
La nature a tout vu mais personne n’y a cru.
Un immense pâturage, une immense prairie, Envahie de moutons, de vaches et de brebis.
Ces collines fières au soleil du soir, Nous livrent dans la brume leur si jolie histoire.
La pureté de cette neige, la transparence de l’eau et l’innocence du faon qui vient boire à la source.
Dans l’horizon livide, un lac de nuage viendra tout emporter, Et il fera pleuvoir de quoi tout effacer, de cette nature si belle, de cette nature si vide mais aussi si blessée. L’homme a tout saccagé.
Mais il fallait bien vivre dira-t-il sans rancœur !
Revenons à ces siècles ou les oiseaux chantaient, Où notre liberté n’était pas emmurée, Où les arbres vivaient
sans trop se demander, S’ils seraient coupés pour tous vous réchauffer.
L’homme détruit sa mère, celle qui l’a vu grandir, et qui l’a tant chérie.
Moi 2008

Logo de noguer m
Le printemps
dimanche 12 avril 2020 à 06h05 - par  noguer m

Quelle délicieuse sensation que d’entendre ce chant d’oiseau à mon oreille. Le printemps arrive. Il se fait sentir, Le printemps arrive.
Les neiges de l’hiver qui ont craqué sous nos pieds fondent et l’eau des rivières apporte à la forêt un doux chant mélodieux. Quelle extase d’appartenir à ce paysage.
Allongez vous sous cet arbre et écoutez. Ecoutez la nature, le vent qui fait danser les branches et virevolter ses feuilles. Voyez l’eau qui s’enfuie jusque je ne sais où.
Pour ne pas qu’on l’attrape , en se heurtant chaotiquement sur les rochers. Ecoutez.
Entendez ce silence et voyez cette beauté Ne faites que contempler, mais ne la touchez pas. Une pureté pareil se doit d’être préservée.
Laissons la jouer avec le vent la pluie les arbres, Vous pourrez la sentir.
Laissons la nous chanter à chaque printemps sa douce berceuse qui me rend si heureuse.
Je voudrais rester là à jamais, sous cet arbre à regarder le ciel, entendre les oiseaux et le scintillement du soleil qui réchauffe ma joue.
Printemps 2008 - Moi 25 ans

Logo de Linus
L’arbre à poèmes en ligne
mercredi 8 avril 2020 à 20h35 - par  Linus

Confinés en cuisine
Confit de figues, confit d’oie,
Quelle joie !

Logo de Linus
samedi 11 avril 2020 à 07h13 - par  Linus

Variante Helvétique

Confit d’oie,
Confit d’oignon,
Confinés à Confignon.

Logo de Claire
L’arbre à poèmes en ligne
samedi 28 mars 2020 à 19h39 - par  Claire

Toute littérature est assaut contre la frontière.
Franz Kafka

Logo de Claire
L’arbre à poèmes en ligne
samedi 28 mars 2020 à 19h36 - par  Claire

j’existe. C’est doux, si lent, si lent. Et léger : on dirait que ça tient en l’air tout seul.
Jean-Paul Sartre dans La nausée

Logo de Jacques JOS
L’arbre à poèmes en ligne
vendredi 27 mars 2020 à 08h59 - par  Jacques JOS

Poème puzzle à tourner en rond !
Vivre à 100 à l’heure dans un studio et en rire
Oublier pour un instant la peur et chanter
Chanter à voix basse une berceuse et s’endormir
Ecrire ton nom du bout des doigts sur l’eau du lac
Dessiner ton sourire de rêve sur un nuage blanc
Graver un poème à l’encre bleue sur l’ombre de la lune
Déclarer mon amour avec flamme et rester seul.

Ecrire à voix basse la peur sur l’eau du lac
oublier ton nom dans un studio et rester seul ......

Logo de Jacques JOS
L’arbre à poèmes en ligne
vendredi 27 mars 2020 à 08h25 - par  Jacques JOS

Et moi pour m’amuser il me faut pas grand chose
un morceau de nuage qui se métamorphose
Un morceau de nuage qui s’enroule et qui joue
A devenir un chat, une poule un hibou
et moi pour m’amuser je prend un peu de terre
J’y mélange de l’eau, j’y mélange de l’air
Je me refais le monde avec un peu de boue
Une poignée de terre ça peut devenir tout ! ....
( Extrait de chanson de David Sire : Tout est là !)

Logo de bc
Mars au balcon
mercredi 25 mars 2020 à 13h06 - par  bc

Ciel bleu, limpide
Mars
Le lisier est en fleur.

Narbè (Haïku Fu)

Logo de Valentine Mu
L’arbre à poèmes en ligne
lundi 23 mars 2020 à 16h57 - par  Valentine Mu

Vivre comme un oiseau sur les ailes du vent.
Ondoyer comme un poisson sur les ailes du temps.
Se poser comme une libellule sur les ailes d’un instant.

Logo de Valentine Mu
Un arbre à poèmes dans la MJC !!!
lundi 23 mars 2020 à 13h57 - par  Valentine Mu

Couler la confiance dans les fractures de la banquise.
Capturer les dissonances,
les contempler en plein soleil,
et les laisser se parcheminer jusqu’à leur néant.

Logo de bc
Vénus Khoury-Ghata
lundi 23 mars 2020 à 11h01 - par  bc

A l’étroit dans nos cages,
nous écrivons sans bouger la main
les mots qui nous font défaut pris
dans les livres désaffectés
Vénus Khoury-Ghata (les obscurcis)

Logo de bc
Haiku
lundi 23 mars 2020 à 10h59 - par  bc

Lune
Quelques gouttes dans la neige
Le nez en l’air.
Narbè (Haïku Fù)

Agenda

<<

2020

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456